fisher villageLe Fisher Village est situé sur les berges du Fleuve Rouge, dans le district de Long Bien à environ dix minutes du centre ville d’Hanoi. Non loin de là se trouve « l’Ile » où un second regroupement de familles habite, dans les mêmes conditions que celles du Fisher Village.

Peuplées de personnes s’y installant pour des raisons essentiellement économiques, ces deux « bidonvilles » regroupent une trentaine de familles vivant dans une situation précaire. Le revenu moyen étant de 20 000 VND par jour (soit moins de 1 euro…), les familles ne peuvent pas se permettre de louer un appartement. Aussi vivent-elles sur des « bateaux », fabriqués à partir de matériel de récupération.

Les familles du Fisher Village et de L’Ile vivent en permanence prés de montagnes de déchets. N’ayant aucun revenu fixe, elles vivent principalement de la revente de ces détritus. De plus elles utilisent l’eau du fleuve pour tous leurs besoins quotidiens et de nombreuses maladies sont dues à ce manque d’hygiène important.

Les besoins primordiaux sont, au vu de nos enquêtes, la santé, l'hygiène et l'éducation. Dans le domaine de la santé, on trouve des cas de SIDA et de tuberculose, de nombreux problèmes dentaires...  Ceci est principalement dû à un manque d'hygiène.
Les habitants ont conscience de l’insalubrité de leur conditions de vie mais se trouvent souvent démunis et

dispose que de très faibles moyens d’action. Vivants dans des bateaux, les familles n’ont aucufisher villagen aménagement pour l’hygiène (toilettes, douches, lavabos…) Elles n’ont évidemment pas l’eau courante et utilisent l’eau du fleuve pour se laver, pour cuisiner ou tout simplement pour boire. Or cette eau est très polluée et contient un grand nombre de bactéries et de parasites dangereux pour la santé. Nous avons également remarqué une absence de fournitures simples comme des brosses à dents, du dentifrice ou du savon, ou de moyens antiseptiques ce qui explique le développement facile des maladies, et favorise les complications de traumatismes bénins.

L’extérieur des bateaux pose aussi problème. Les populations voisines jettent leurs déchets le long des berges, or la plupart des enfants marchent pied nus au milieu des détritus, ils n’ont donc aucune protection contre tous les risques de contamination présents (le plus grave étant la présence de seringues).

texte extrait du site web de nos partenaires et amis Français "Un ETAI pour le Vietnam"

  • +84.4.6.2845535 / +84.2.2154993
  • Call us with Skype
  • Yahoo Chat
  • RSS flux
  • BelgiqueCzechEnglishFrancaisViet

SJ Vietnam is a non profit youth organization based in Hanoi, Vietnam SJ Vietnam

With the support of  :
un ETAI pour le Vietnam
Art Venture
Europe
Coup de Pouce Vietnam
SJ Vietnam works with  :
CCIVS
NVDA

Page generated in 0.008318 secondes